Skip to content

Vive les Non-Soldes ! Décidez du prix !

Comme on ne renie pas sur nos principes (cf articles précédents dont celui de janvier 2016 où l’on vous explique le pourquoi du comment), chez nous, point de soldes pour 2017 ! On ne va pas vous réexpliquer pourquoi mais je pense qu’il est important de vous éclairer sur certains points qui nous ont amené à ce choix au-delà des raisons déjà évoquées.

Le vrai prix des soldes

Alors oui, il faut écouler les stocks (trop nombreux ?) des collections jetables de la saison pour pouvoir proposer les nouveautés tout aussi jetables de la prochaine saison. Mais ce qui m’interroge, c’est de voir des tissus à 10€ bradés à 70% ! Il est temps d’ajouter un peu de transparence sur nos processus de fabrication et de marges. A 70% de réduction, le coût total de production donc la valeur du travail sur ce tissu est dérisoire et on imagine aisément que la force de travail nécessaire à la naissance de ce tissu reçoit des cacahuètes et nos plus chers remerciements (ou pas !). En bref, cette marge qui ne fait pas perdre d’argent aux marques de consommation de masse nous indique que l’esclavage moderne de la mode est malheureusement une réalité invisible et pernicieuse.

Le tout nouveau rapport de Green Peace « Time out for Fast Fashion » met en abime la production effrénée depuis 2000 de la Fast Fashion qui a multiplié par 2 en moins de 20 ans la production mondiale de vêtements au détriment des travailleurs de l’ombre : fabricants de tissus, petites mains des ateliers de confection dont les salaires n’ont pas bougé… Ceci va malheureusement de pair avec des conditions de travail déplorables et de sécurité inexistantes.

Petite information qui fait sourire (jaune) : H&M avait proposé en 2013 de doubler le salaire des ouvriers avec en contrepartie une augmentation du prix final pour le consommateur. Sachant que seuls 0.5% à 3% du prix final d’un tee-shirt représente le coût de son salaire**, nous avons l’impression que le consommateur final est la (mauvaise) cible privilégiée par les grandes marques de Fast Fashion pour résoudre leur équation et problèmes éthiques sur les salaires. Il serait plus judicieux pour ces « dites » marques de revoir leur processus même de fabrication (en le redéfinissant) et de revoir à la baisse leurs marges exubérantes au regard des miettes qu’elles accordent à leur force de travail.

La valeur du travail pour quelle valeur du produit ?

Alors si l’an passé, nous avions évoqué avec vous la notion de prix justes, j’aimerais évoqué avec vous cette année une autre notion importante liée à cette 1ère la notion de valeur du travail et plus précisément de valeur juste de ce travail qui doit normalement être compris dans le prix ou valeur de l’objet que l’on achète. Et pour cela, il va falloir décortiquer les prix de production des tissus à travers le monde et parler chiffres notamment (j’en profite pour remercier au passage toutes les usines indiennes et chinoises qui me sollicitent chaque mois pour que nous délocalisions notre production car j’ai en ma possession les prix du marché actualisés !).

via GIPHY  Broderie de CLEA LALA (qui fait au passage de très belles choses)

 

1 même tissu bio, mais une valeur du travail qui fait le grand écart

Pour cela, parlons transparence des coûts de production des tissus bio certifiés (ou pas vraiment !) à travers le monde et ceux de notre marque. Nous allons comparé 3 pôles principaux de production :

  • l’Asie avec l’Inde et la Chine
  • l’Europe avec la Turquie (Europe entendue au sens géographique du terme et non politique)
  • la France avec nous !

Les tissus bio et écologiques produits en Asie sont les moins chers du marché et ils serviront de base à notre démonstration. Attention, voici notre problème mathématique :

« Pour un tissu bio ou écologique 100% coton bio donné X, produit en Asie, nous partons d’un coût de production ou valeur de travail initial égal à 1 (et je suis généreuse).

Un tissu équivalent produit en Europe verra sa valeur multiplié par 2 (la plupart du temps, tissage en Asie et impression en Europe pour gagner quelques centimes d’euros au passage, mais le tissu est bien marqué fabriqué en Europe) et un tissu équivalent produit en France par Les Trouvailles d’Amandine verra son coût de production multiplié par 5 par rapport à celui d’Asie.

Or ce même tissu 100% coton bio est vendu auprès de vous en mercerie à 20€ TTC quelque soit sont lieu de fabrication, la marge sur le tissu fabriqué en Asie est de 20, celle d’Europe est de 10 et celle de France est de 4. »

Coûts 1m de tissu - Inde

Coûts 1m de tissu - EuropeCoûts 1m de tissu - France

Pour information, il faut savoir que si la base pour un coton bio de type popeline est de 1 en Asie, la viscose est inférieure à 1 et le polyester se résume à une poignée de centimes….

On comprend alors qu’il est facile d’appliquer des taux de réduction de 70% et plus sur les produits fabriqués en Asie ou Europe. Et l’on peut aisément deviné que la valeur du travail est inégalitaire et plus ou moins juste en fonction des lieux de fabrication pour un produit équivalent. On peut à juste titre douter que si la valeur, le coût du travail est bas, les conditions et le confort de l’emploi sont au RDV. Aujourd’hui encore, 7.4 millions d’enfants travaillent au Bangladesh selon UNICEF et gagnent entre 6 et 10$ par mois (environ 4€ au minimum) et ce malgré que le travail des enfants soit interdit depuis 1992. *

Et pour nous, qu’est-ce qui se cache derrière nos prix ?

On en revient donc à la responsabilité de l’entreprise, de la marque de payer au prix juste, à la valeur juste le travail effectué sur ces produits. Ce point est un choix personnel et entrepreneurial qui ne regarde pas que la marque et j’estime que le consommateur final devrait avoir accès à la répartition du coût final du prix des objets qu’il achète, ou du moins, savoir si la valeur du travail est juste par rapport au prix final du produit. Il est bien évident que l’entreprise doit prendre une marge nécessaire à son bon fonctionnement et sa survie. Cependant, est-ce qu’une marge supérieure à 10 est-elle pour le fonctionnement de l’entreprise ou pour le confort de certains au détriment des autres ?

Du coup, puisque j’exige la transparence des autres (bien que certains aient déjà joué le jeu comme Modestologie ou Everlane par exemple ), je vous dévoile à mon tour notre « Transparent Pricing » !

Je ne reviendrais pas sur la valeur ajoutée et l’impact de nos produits sur l’emploi local (cf. mon article précédent sur nos prix finaux qui ont une valeur ajoutée 98% en France).

Pour nos tissus que vous trouverez dans la e-boutique, nous avons 3 segments importants :

  • Segment 1 qui comprend non seulement le coût de production (matière, tissage, ennoblissement, transports & conditionnement) mais aussi les coûts de fonctionnements de notre société (logistique, administrations diverses, loyer des locaux, les équipements machines, …) et la certification GOTS annuelle : on est ici à 55% du prix que vous payez au mètre par tissu.
  • Segment 2 qui correspond aux salaires et aux charges liées à la rémunération de l’équipe pour le bon fonctionnement de l’entreprise : cette base est de 20% !
  • Segment 3 qui représente notre trésorerie nécessaire pour financer le stock à prévoir pour satisfaire vos envies couture, la création de nouveaux tissus, la R&D pour être toujours dans les clous de la certification GOTS, faire face aux coups durs & investir pour faire grandir et pérenniser l’entreprise : cette tirelire représente 25%.

lta-m

Enfin tout ceci pour vous dire, que nous ne proposerons jamais de telles remises parce que nous estimons que chaque maillon de notre chaîne de production et de valeurs a sa juste part et son juste prix. Faire des réductions au-delà de 25% revient à entamer une partie de notre trésorerie utile pour le bon fonctionnement de notre entreprise et le maintien des emplois.

On sait malgré tout vous faire de beaux cadeaux toute l’année avec les programmes Fidélité et Parrainage (c’est le moment d’utiliser tous vos points et avoir de jolies réductions !), mais aussi ponctuellement avec notre façon à nous de vous dire merci.

Décidez du prix ! Vous avez le pouvoir de choisir un autre mode de production !

L’an passé, nous avons mis en place 2 catégories supplémentaires dans la e-boutique : Coupons et Déstockage.

La 1ère catégorie réunit nos fins de rouleaux, métrages qui ne sont pas des multiples de 50cm et qui dormaient paisiblement au fond de notre atelier. Nous avons décidé de vous en faire profiter car ils sont de la même qualité que les tissus coupés sur rouleau mais sont déjà découpés ! Cela nous a empêché de craquer sur certains coupons et de les ajouter à notre pile personnelle et notre to-do liste couture. Cette catégorie est à -20% et chaque commande nous aide à faire de la place à l’atelier. Les quantités sont ultra limitées car chaque coupon est unique.

La catégorie déstockage réunit quant à elle les derniers métrages de références non reconduites, ou des essais jugés non satisfaisants par nos clients professionnels. La qualité de ces tissus est la même que celles de nos autres tissus. Certaines peuvent néanmoins présentée quelques défauts et sont jugés en choix B (signalés avec le terme « Imparfait« ). Ils sont cependant en quantité ultra limitée et prennent la poussière dans notre atelier alors nous avons décidé de vous les proposer (cela nous évitera encore une fois d’allonger notre to-do liste couture).

L’option habituelle pour les stocks non vendus ou les pièces non-conformes est de passer par un destockeur tissus (cherchez bien vous en connaissez quelques-uns au moins en région parisienne et sur Paris !). Mais le prix d’achat de ces tissus 2nde catégorie est très inférieur au coût de production réel au mètre puisque les tissus sont achetés par les destockeurs une poignée d’euros au kilo (soit quelques centimes d’euros le mètre). Cela signifie pour nous une perte financière trop conséquente pour des tissus qui vous seront proposés entre 5 et 15 euros au mètre par la suite. Nous avons donc décidé de nous passer d’intermédiaires à ce niveau et de vous proposer des tissus exclusifs et de qualité dans cette catégorie spéciale !

Pour l’espace déstockage, nous avons mis en place notre politique de transparence des prix. En plus du bouton « Ajouter au panier« , vous avez un bouton un bouton « Décidez du prix« . Il vous suffit d’entrer la quantité souhaitée et de cliquer sur ce bouton pour y écrire le prix que vous souhaitez. Les tissus de cette catégorie sont vendus au mètre contrairement au reste de la boutique.

Sur chaque produit, vous retrouvez les explications des 3 segments de prix et vous pourrez décider du prix que vous souhaitez payer pour ces qualités esseulées. Vous pouvez ainsi fixer vous-même la valeur juste d’un tissu (ou le juste prix !). Par défaut, ces tissus ont un prix défini sur le segment 1 et est indiqué le prix au mètre total pour le total des 3 segments, libre à vous d’acheter ce dernier au prix qui vous semble être votre prix !

En vous laissant contribuer ainsi, nous souhaitons vous informer sur le vrai coût d’un tissu made in France et bio, et sur la valeur ajoutée que notre entreprise apporte à l’industrie textile, à l’emploi local… Vous avez ainsi toutes les cartes en main pour payer un tissu désormais à sa juste valeur de travail et (vous) interroger sur ce qui se cache derrière le prix de vos matières préférées !

Voilà, nous espérons que cette transparence, ne vous a pas laissé de marbre et que vous exigerez à votre tour plus de transparence de la part des marques que vous côtoyez tous les jours !

Slave to Fashion , Safia Minney
Slave to Fashion , Safia Minney

** Source : ONG internationale Clean Clothes

*Le rapport des enfants qui travaillent dans le monde, OIT

 

à bientôt,

 

Amandine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

10 Comments

  1. Eteann Eteann

    Encore un article très intéressant qui peut être extrapolé à toutes les productions non made in France.!!

  2. Merci pour cet article et pour vos choix! Les consommateurs commencent à devenir conscients grâce à ce type d’information et de choix et cela est une bonne chose!

    • Merci Cécile ! Cela est aussi important pour nous !

  3. Bonjour Amandine,
    Merci beaucoup pour cet article qui présente en toute transparence les différences de de tarifs (et de marges) selon l’origine de la production de tissu.

  4. […] de sa fondatrice) est l’une des seules en France à être labellisés GOTS, et c’est l’une des seules marques à encore produire en France. Sans délocaliser une seule étape, si ce n’est la production du coton Pour […]

  5. Cath Cath

    Bonjour,

    Merci pour cet article très instructif.
    Je me lance dans la couture Et je deviens tres sensible à ces sujets de production/achat responsable, notamment car je souhaite un jour j’espère proposer des jolies choses made in France , ecolo et au prix juste

    Encore merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *